PHOTOS

2. Arcus Monstrueux

Arcus Magique

NOTE : Toutes les photos sont visibles en plus grand format et en meilleure qualité, simplement en cliquant dessus.

Un arcus se forme lorsque de l'air froid descendant en provenance du haut de l'orage arrive violemment au sol. Cet air froid génère un courant de densité qui continue ensuite de se propager horizontalement au sol devant l'orage. Un arcus est donc toujours accompagné d'un front de rafale (vent plus froid et plus dense) qui avance à l'avant de l'orage (en revanche un front de rafale peut se former sans arcus).

Lorsque cet air froid de surface rencontre l'air plus chaud ambiant situé autour de l'orage, celui-ci force alors cet air chaud à se soulever en retour. C'est le soulèvement de cet air chaud provoqué par le front de rafale, qui forme ainsi l'arcus. L'air chaud en remontant se condense par dessus l'air froid et forme cet arc nuageux.

Voici un panorama de 3 photos. La forme en arc est de plus en plus caractéristique. J'ai l'impression qu'il devient de plus en plus esthétique.

07 mai 2006 - 20h28 - Arcus

Le front de rafale se fait de plus en plus ressentir. Le vent devient de plus en plus violent à mesure que la ligne orageuse se rapproche. L'excitation est à son comble, cet arcus est d'une beauté à couper le souffle.

Il existe plusieurs types d'arcus différents. Certains que l'on nomme "nuage en rouleau" ne sont constitués que de stratocumulus en forme de rouleau dissociés de l'orage. D'autres se nomment "nuage tabulaire" et forment une sorte de coin nuageux proéminent à l'avant. Enfin certains arcus ont des dents très déchiquetés, témoins d'un front de rafale très turbulent.

Ici nous avons un arcus typique et classique dans sa forme la plus pure avec il semble, assez peu de turbulences rendant la partie basse très lisse. En revanche vu la grosseur de ses dents soudés les unes aux autres, le front de rafale et les pluies convectives derrières promettent d'être violente. Panorama de 2 photos.

07 mai 2006 - 20h30 - Arcus

Certains arcus sont capable de former des phénomènes tourbillonnaires en leur sein. En fait ce n'est pas l'arcus à proprement parler qui en est responsable, mais le front de rafale associé. Des gustnadoes, qui sont des sortes de petits tourbillons au sol, et plus rarement une tornade de front de rafale (aussi appelé tornade de type B, ou tornade non-mésocyclonique, ou landspout). Il faut cependant que le front de rafale soit très turbulent, ce qui, vu la forme lisse presque laminaire et parfaite de cet arcus, n'est pas le cas ici.

Une chose qui me surprend un peu pour cet arcus, c'est l'absence totale d'activité électrique. Aucun éclair, ni son du tonnerre et encore moins de coup de foudre. Rien. Il ne s'agit donc pas à proprement parler d'un orage. Ceci est en fait très fréquent, un arcus n'étant pas le signe d'un orage puissant, juste d'un fort front de rafale. Cependant il est tout de même rare qu'un arcus aussi bien développé ne soit pas à l'origine d'un orage.

07 mai 2006 - 20h31 - Arcus

L'arcus se rapproche de plus en plus et il devient maintenant difficile de réaliser des panoramas pour l'avoir en plus grand. Cette photo est peut-être la plus belle de la série où on le voit sur son coté Nord légèrement arqué. Les dents soudés qui pendent sous l'arcus sont remarquables et très proéminentes. Je me répète, mais n'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les voir en plus grand et en meilleure qualité.

07 mai 2006 - 20h32 - Arcus

L'arcus est en train de me passer dessus. Le front de rafale est de plus en plus violent. Un dernier panorama de 2 photos sur son coté Sud. Celui-ci semble se perdre sans fin vers l'horizon. Je n'ai aucune idée de sa longueur mais cela dépasse de loin l'horizon. L'arcus engouffre tout le paysage du Nord au Sud. Un monstre.

07 mai 2006 - 20h32 - Arcus

Sur la prochaine photo comparez les drapeaux à l'horizon par rapport aux photos précédentes. On voit bien que là où je me situe, je suis en plein dans le front de rafale que j'estime entre 60 et 80km/h. Ce n'est pas le plus violent qui soit, mais tout de même assez fort. De nombreux papiers gras volaient de partout au moment de la prochaine prise photo.

07 mai 2006 - 20h34 - Arcus

L'arcus s'éloigne maintenant et une pluie violente commence rapidement à tomber. Je dois rentrer le matériel. Je reprend alors la route pour prendre un autre point de vue et me permettre de le prendre en photo depuis l'arrière.

Sillage Turbulent

En effet un sillage turbulent situé entre l'arcus et la zone de pluie continue s'étend de plus en plus. Il s'agit d'une zone où les bases nuageuses sont très chaotiques en raison de la zone de contact entre l'air froid dense situé en bas et la zone d'air chaud matérialisé par les nuages.

07 mai 2006 - 20h43 - Sillage Turbulent

Après le passage de l'arcus et du sillage turbulent une simple pluie continue se met en place, bien moins forte qu’immédiatement après le passage de l'arcus. Toujours aucun signe d'orage. Peu m'importe maintenant, je suis déjà hautement contenté d'avoir contemplé cet arcus majestueux et atypique.