PHOTOS

GLOSSAIRE


S - GLOSSAIRE - S

Stratosphère

  • Puce Bleu Stratosphère

    Schéma d'une coupe verticale de la stratosphère Au-dessus de la troposphère et donc de la tropopause, se trouve une vaste couche de plus de 50km d'épaisseur, la stratosphère. (entre 10 et 60km d'altitude donc)

    Inversion stratosphérique
    Au-dessus de la troposphère, les nuages ne peuvent plus monter en hauteur, en raison d'une très grosse inversion de température qui se met en place sur toute l'épaisseur de la stratosphère. L'air ambiant se réchauffe avec l'altitude et devient donc extrêmement stable pour une poussée ascendante. Alors que la température dans la troposphère est décroissante, ainsi O°C au sol représente -56°C à 10km d'altitude. Au-dessus de la tropopause, la température redevient d’abord isotherme puis croissante avec l'altitude (presque 0°C de nouveau vers 50km d'altitude). Nous rentrons alors dans le domaine de l'air de plus en plus chaud, sec, stable et léger, de la stratosphère située juste au-dessus.
    Intrusion d'air froid stratosphérique
    On dit généralement que les couches mineures de la stratosphère proches de la tropopause, constituent les températures les plus froides (autour de -50 à -90°C) à la fois de la troposphère et de la stratosphère. Cela se matérialise comme un creux, la forme d'un C sur un profil de radiosondage. Aussi lorsqu'une anomalie basse de tropopause passe au-dessus de nous en altitude, cela se concrétise par une intrusion d'air froid sec stratosphérique plus bas que la normale. Au coeur d'un tel endroit il n'y a généralement que peu de nuages (air sec stratosphérique), mais ces anomalies-basses induisent une dynamique forte de tourbillon potentielle tout autour d'elle. En résumé, cela donne de l'air froid en altitude et c'est un bon ingrédient pour faire une recette à orage ou du moins à averses : c’est le cas typiques des ciels de traîne.
    Ozone et Rayons UV
    La fameuse couche d'ozone protectrice des rayons-ultraviolet du soleil se trouve dans les couches moyennes de la stratosphère principalement. Environ 10% de l'ozone se situe dans la troposphère et 90% dans la stratosphère, mais on observe un pic entre 20 et 30 km d'altitude surtout. Cette couche de tri-oxygène O3, permet ainsi d'absorber les rayonnements UV-b et UV-c (nocifs pour la matière vivante), dont les longueurs d'onde sont comprises entre 230 et 300 nm. L'ozone est très diffus dans l'atmosphère et ne représente que très peu de quantité, mais c'est une molécule très réactive avec son environnement (d'où le fait que l'ozone soit toxique rendu en basse atmosphère). L'absorption des rayons ultra-violets par l'ozone provoque ainsi l'augmentation de la température (jusqu'à +60, +80°C parfois maximum) au sein de la stratosphère.
    Liens en relation :
    Troposphère - Tropopause