PHOTOS

5. Situation Synoptique (Analyse)

Images Satellites

Très difficile de trouver 3 ans après des images satellites datant de 2005. Il aurait fallu que j'enregistre cela le moment même et c'est un oubli de ma part pour cette journée notamment. J'ai pur récupérer cependant cette image "Dundee", les connaisseurs reconnaitront la source qui permet une résolution pas trop mauvaise pour peu que le satellite soit positionné au bon moment sur la France. Cette image a été prise par exemple vers 18h30, c'est à dire juste avant que la convection orageuse ne commence dans la région, mais juste après la toute première photo prise dans ce dossier (partie 1).

Sur cette image de 18h30, on repère donc tout de même un début de noyau convectif à l'Est de ma position (point rouge) et qui fait parti d'une ligne qui commence à s'organiser de la pointe Bretagne jusque dans la région Centre en passant par Angers. Cette zone est encore essentiellement composé de petits cumulus. On reconnaitra cependant sur ma toute première photos de ce dossier (17h58) les congestus sur Saumur visible sur la carte satellite. On se rend d'ailleurs compte que ce sont les plus gros sur la France à ce moment là.

17 juillet 2005 - 18h30 - Image Satellite

A nouveau une image "Dundee" 2 heures plus tard, prise sur un autre faisceau de la trajectoire du satellite. On se rend compte là à 20h30 que cela n'a plus rien à voir. Les orages sont déjà très bien formé, voir même relativement imposants puisqu'ils s'organisent en un vaste système orageux multicellulaire de plusieurs centaines de kilomètres de largeur, le long de la rive Nord de la Loire. Le développement convectif fut donc très rapide.

20h30 correspond à la 4ème partie du dossier et je n'ai malheureusement pas pu trouver d'images satellites intermédiaires. Mais on voit que je me trouve pile au bord de l'orage, dans sa zone d'ailleurs la plus intéréssante car c'est là que l'air chaud alimente ce vaste système orageux (MCS).

17 juillet 2005 - 20h30 - Base Chaotique

Cette animation satellite se déroule entre 18h et 2h du matin, heure française (l'heure marqué est l'heure UTC, il faut donc rajouter 3 heures), avec une fréquence de 2 heures.

Ce qui frappe ici encore est la rapidité à laquelle cela s'est développé après 18h et avec grande force, vu la taille de ce vaste orage, typique d'un MCS.

17 juillet 2005 - Animation Satellite - Infra-rouge

Situation Météo Synoptique

Voici tout d'abord une carte d'analyse des pressions au sol à 12h UTC (= 15h local) et avec le dessin des fronts liés. Il faut savoir que c'est très schématique et ne réflète pas forcément la réalité des choses, mais cela renseigne déjà de quelques éléments :
- Aucune discontinuité frontale sur la France et donc pas de perturbations.
- Nous sommes dans une zone de "marais barométrique" avec des gradiants de pressions très mous.
- Ce "marais barométrique" est légerement dépressionnaire avec un chapelet de petites basses pressions allant des Pays de Loire au Centre.

La présence d'un marais barométrique au sol est souvent lié à des conditions orageuses, mais si on s'arrête là, on n'a rien expliqué et sûrement pas la force de ces orages.

17 juillet 2005 - 12h00 - Pression et Fronts

Voyons maintenant les conditions en altitudes. Les couleurs ici ne représentent pas la température, mais permettent de visualiser la pression en altitude autour de 5500 m (géopotentiel à 500 hpa) à 15h local. Ainsi la France se trouve sous une dorsale anticyclonique se projetant sur la France à partir du Maroc et de l'Algérie. Parrallèlement un talweg dépressionnaire se projette de l'Irlande jusqu'à la Pointe de la Galice en Espagne, formant presque une bulle (appellé "goutte froide"). C'est la zone situé entre ce talweg et cette dorsale qui est importante à retenir ici (Portugal --> Nord France). Dans cette zone, un flux de Sud-Ouest a lieu, apportant de l'air chaud sur la France par l'intermédiaire de cette dorsale, mais derrière lui sur l'atlantique, le talweg très proche apporte son lot d'air froid.

17 juillet 2005 - 12h00 - Géopotentiel à 500hpa

Ce flux de Sud-Ouest est d'ailleurs matérialisé sur cette carte des vents à 200 hpa (près de la tropopause vers 10 000 m). On visualise ainsi ici le fameux Jet-Stream, qui semble particulièrement fort entre l'Espagne et le Sud-Ouest de la France à 15h local. La zone des Pays-de Loire se trouve en "sortie gauche de jet", zone toujours propice à la formation d'orages puissants, car zone diffluente la plus proche d'une anomalie de tropopause (voir glossaire).

Avec un tel jet au-dessus d'un marais barométrique et en plus avec une "sortie gauche", le cisaillement risque d'être important, ce qui est parfait niveau orage.

17 juillet 2005 - 12h00 - Jet-stream à 200hpa

Voyons maintenant les températures vers 850hpa (environ 1500m d'altitude) à 15h local. J'aurais préféré une carte des températures potentielles (prenant compte de l'humidité avec la chaleur latente) et non absolu comme ici, mais je n'avais pas. Le seul commentaire que l'on peut faire ici donc, c'est la présence d'une masse d'air chaude sur la France provenant directement de l'Afrique du Nord, et la présence d'une masse d'air plus froide arrivant par l'atlantique.

17 juillet 2005 - 12h00 - Température à 850hpa

Voyons la carte de la CAPE, aussi dit Energie Potentielle Convective Disponible, qui est une carte à prendre avec des pincettes. Elle représente le carburant disponible dans l'atmosphère pour former de l'orage, mais n'explique pas la naissance de l'orage (on peut avoir un réservoir plein, mais si le moteur n'est pas allumé, alors pas d'orages).

Cette animation relève de très bons indices de CAPE surtout dans l'Est de la France. Mais comme on le sait, c'est dans les Pays de Loire que l'orage se déclarera, la CAPE ne fait pas tout. Ceci dit les indices étaient également bons dans l'Ouest de la France, là où il y aura effectivement de l'orage.

17 juillet 2005 - animation - CAPE

Enfin une carte très intéréssante qui représente la vitesse verticale à 700hpa, c'est à dire les ascendances (en rouge) et les subsidences (en bleu). Un dipôle ascendance-subsidence permet de montrer une zone où a lieu une convection (orageuse si c'est très marqué). La carte est de 15h local, aussi sur les Pays-de Loire et le Poitou nous n'avons pour l'instant qu'une zone rouge d'ascendance. Probablement que la zone bleu se déclarera au nord de celle-ci quelques heures plus tard.

17 juillet 2005 - 12h00 - Vitesse Verticale à 700hpa

Conclusion

Brièvement, on peut dire que toutes les conditions étaient idéales pour avoir de forts orages sur la région Pays-de Loire. De l'air chaud, probablement humide (je n'ai pas trouvé de cartes montrant malheureusement le taux d'humidité), se formant dans une zone de pressions molle au sol et avec une CAPE assez bonne.

A cela s'ajoute en altitude un talweg apportant son lot d'air froid par l'ouest avec sans aucun doute possible, en raison de la présence du jet-stream, une belle anomalie de tropopause en approche. La dynamique d'altitude va forcément déstabiliser tout cet air chaud en surface, et avec de plus un fort cisaillement de vitesse en raison de la force du flux de Sud-Ouest bien supérieur à la vitesse presque nulle au sol, ce qui promet des orages muticellulaires violents et bien organisés. Nous savons déjà que ce sera réellement le cas.

De forts cumuls de précipitations seront relevés ce jour en Mayenne et surtout dans le département de la Sarthe situé en plein dans la zone de subsidence de ces orages. Ainsi pendant cette journée, par exemple 89.6 mm seront relevés à la station de Segré (NO 49), soit l'équivalent d'1 mois et demi de précipitations en 1 seule journée. Mes collègues chasseurs d'orages Chris49 et ThierryC seront pris dans la pluie dans le Nord Sarthe, mais rameneront tout de même quelques photos de foudres ce jour là.