PHOTOS

2. Colosse en Approche

Orage Lointain du Soir

NOTE : Toutes les photos sont visibles en plus grand format et en meilleure qualité, simplement en cliquant dessus.

Alors que le second orage de la journée fini de s’évacuer, laissant derrière lui une longue enclume faiblement pluvieuse, je commence enfin à apercevoir de nouveau le ciel bleu à l’arrière. Le soir se rapproche et les couleurs du ciel commencent à devenir orangé.

J’aperçois déjà une petite ligne orageuse au loin, située à 19h encore en Touraine où elle n’aura donné là-bas que peu d’activité électrique et les échos radars me signalent qu’il s’agit d’un faible orage multicellulaire né à l’Ouest de Tours. Je sais déjà d’avance grâce au radar, que cet orage me concernera dans environ 1 heure s'il se maintient, car il se dirige plein Ouest sur Angers.

Voilà l’état du ciel dans cette direction à 19h30, seulement 20 minutes après le passage du dernier orage. On voit que le cumulonimbus près de Tours, n'est pas encore tout à fait formé, mais que ça continue de cumulifier. L’effet de perspective est très trompeur sur cette photo, car les cirrus situés en haut et à droite appartiennent à l’enclume de l’orage précédent (situé loin à droite de la photo hors cadre et donc loin au SO d’Angers). Entre les deux, l’image satellite me montre qu’il y a un grand espace sans nuage entre cette enclume arrière très étiré et l’orage situé au loin que l’on voit ici, ce que cette photo de 19h29 ne révèle pas :

30 avril 2007 - 19h29 - Orage Multicellulaire

L'orage près de Saumur continue de grossir et de prendre de la hauteur. Il est rapidement passé du stade cumulonimbus "calvus" au stade "cappilatus incus", le haut de son enclume nouvellement apparue, restant invisible en se perdant dans les cirrus parasites. Je note que sur son bord à droite, de nouvelles lignes d'alimentations ascendantes, formées de cumulus congestus, continuent d'apparaitre, témoin d'un regain d'activité encore bien présent. Et toujours cette enclume arrière du précédent orage qui me cache la vue à droite de la photo, accompagnés de quelques altocumulus et altostratus résiduels. Photo de 19h42.

30 avril 2007 - 19h42 - Orage Multicellulaire

Cette petite ligne orageuse semble sur le radar avoir eut un "hoquet" de couleur rouge (forte pluie) au moment d’arriver à la limite administrative du Maine et Loire, endroit où elle se trouve à ce moment là, mais rien d’exceptionnel non plus. Je ne m'attends pas encore à grand chose en Anjou, cet orage étant encore bien loin et n'ayant aucune garantie qu'il ne ne se dissipera pas d'ici là. J'hésite même à partir en chasse de l'autre coté, vers l'Ouest, où la grande ligne de convergence principale continue de sévir depuis des heures sans trop bouger. Je décide quand même de rester pour surveiller cet orage isolé venu de l'Est.

D'autant qu'il m'offre tout de même de jolies couleurs, propice à la photo. Et en à peine 1/4 d'heure, j’aperçois de plus à l’avant de l’orage (juste sur la rive Nord de la Loire), beaucoup de cumulification de basse couche qui se rapprochent dans ma direction, encore plus vite que l'orage lui-même. Il n'est pas impossible qu'un nouvel orage se forme plus près. Panorama de 3 photos réalisé à 19h56. On peut apercevoir tout à gauche, sur un congestus lointain, à nouveau un pileus.

30 avril 2007 - 19h56 - Orage Multicellulaire

Je suis contraint de m'absenter de mon belvédère seulement 10 minutes et constate à mon retour comment ces nouveaux cumulus congestus ont explosé en un nouvel orage. Je n’en reviens pas. Quel développement en quelques minutes seulement ! Je comprend alors que j'ai affaire à un orage potentiellement violent et que je n'ai pas intérêt à m'absenter de nouveau. Panorama de 3 photos à 20h09.

30 avril 2007 - 20h09 - Orage Multicellulaire

Curieuse Explosion Convective

La nouvelle cellule qui vient de se créer en à peine 10 minutes (un record, de mémoire de chasseur) présente une bien curieuse formation nuageuse. Qu’est-ce donc ? L’enclume d’un orage ? Ça ne me semble pas bien haut pourtant par rapport à l’enclume située plus derrière. En plus, on voit un bout du haut d'un gros congestus qui se forme juste derrière cette étrange forme nuageuse. Comment une cellule peut-elle se former aussi vite et présenter déjà un caractère aussi développé en aussi peu de temps ? Je n'ai jamais rencontré un orage tel que celui-ci.

L'effet de perspective est sans doute trompeur car je n'ai pas l'impression qu'il soit très haut. La forme grisonnante en éventail semble être constitué de nuages de moyenne altitude qui se projettent à l'avant de l'orage et peut-être une enclume est-elle présente au-dessus, mais invisible depuis ma position. Je pense que cette nouvelle cellule est en fait connecté à l'orage plus lointain et plus mûr, que je voyais au début. Les deux cellules sont intimement lié, ce que le radar me confirme. Photo de 20h11.

30 avril 2007 - 20h11 - Orage Multicellulaire

L'orage n'a qu'à peine 1/4 d'heure de vie et déjà près du sol j'aperçois d'étranges formes turbulentes (également visible en regardant bien sur les autres photos). Depuis ma distance (environ 30 à 40km), je n'ai pas la certitude exacte de ce qu'il s'agit, d'autant que le zoom de mon reflex est plus performant que mes propres yeux. Simple cumulus fractus, ou un type de pannus (scud cloud ou abaissement localisé de condensation), ou encore les dents sur-développé d'un arcus, ou bien même un gustnado, voir un hypothétique tuba ? Quoi qu'il en soit cela démontre une forte turbulence au sol et la promesse d'un orage très costaud qui se dirige en plein sur ma position. Photo de 20h13.

30 avril 2007 - 20h13 - Fractus ou Dent d'Arcus

Je ne sais pas encore trop ce qui se passe, ni ce que je vois, mais je sais que du lourd, du très gros m’arrive en plein dessus. Je crois que c’est à ce moment là que j’ai mis sur le forum d’Infoclimat, "Attention, orage violent en approche à l’Est d’Angers". D’ailleurs c’est surtout le radar qui me l’indique. L’orage explose littéralement sur le radar et quand je dis "explose", le mot est même trop faible. L’orage semble se développer plus vite dans ma direction qu’il n’avance réellement sur le radar, comme s'il se projetait depuis sa mi-hauteur vers ma direction. Je note également qu'en bas à gauche, un arcus semble se former, mais pas encore très visible (forme gris clair à gauche près de l'horizon). Photo de 20h15.

30 avril 2007 - 20h15 - Orage Violent

Orage Violent en Approche

Mais que se passe t’il donc ? Je sais qu’un gros orage m’arrive dessus mais je ne sais pas ce qui va m’arriver par la suite. De plus, cette espèce de grosse formation en éventail à l’avant, comme une petite enclume situé à basse altitude m’interpelle. Jamais je n’ai rencontré cela avant. C’est inédit dans mes observations orageuses. Bref, je suis face à l’inconnu, mais je sens que quelque chose se prépare car la grande ligne de convergence (dont je parlais surtout dans la partie précédente) n’est plus très loin d’Angers (vers Cholet - Ancenis) et cet orage en approche par l’Est semble littéralement exploser à son approche. C’est sa direction en flux d’Est qui me dit qu’un cisaillement important a lieu, car la ligne de convergence pas très loin au Sud-Ouest possède un flux de Sud-Est. Angers va-t-il être le point de rencontre ? J’en ai bien l’impression.

En voyant cette grosse masse sombre bien étrange me foncer dessus, l'adrénaline commence à me monter à la tête. Panorama de 3 photos à 20h19. Les petits cumulus congestus tout à droite du panorama témoignent d'une instabilité visible grandissante à l'approche de cet orage.

30 avril 2007 - 20h19 - Orage Violent

Plus il se rapproche, plus j'ai l'impression d'apercevoir sur son bord gauche un bout d'arcus et qui s'incline fortement en direction du sol. L'orage est encore à une 20aine de kilomètres et il n'est pas facile avec la lumière déclinante de bien discerner ce qui se passe dans les zones sombres de l'orage. Je note qu'à moyenne altitude, la forme nuageuse en éventail qui se projette à l'avant de l'orage ressemble à de l'altocumulus pré-orageux. Seul des orages puissants sont ainsi capable de déstabiliser la masse d'air à moyenne altitude tout autour d'eux. C'est généralement le signe également d'un effet de couvercle, que les violents courant ascendants percent, et propice à l'aggravation de l'instabilité orageuse. Photo de 20h20.

30 avril 2007 - 20h20 - Orage Violent

L'orage approche de plus en plus et les bancs d'altocumulus entourant l'orage commencent à me passer au-dessus. Leurs propagations beaucoup plus rapide que l'orage lui-même témoignent d'un cisaillement de vitesse qui a surtout lieu à moyenne altitude. Le contraste entre les formes sombres rasant le sol et le haut de l'orage encore très lumineux accentuent le caractère ténébreux de la situation. A nouveau, je commence à apercevoir des griffes nuageuses rasant le sol, mais toujours très difficile à discerner. Je prie pour que la nuit ne tombe pas trop vite. L'orage est maintenant à une 15aine de kilomètres de ma position. Panorama de 3 photos à 20h26.

30 avril 2007 - 20h26 - Orage Violent

L'orage n'est maintenant plus qu'à une 10aines de kilomètres. Je commence vraiment à mieux apercevoir ce qui se passe sous l'orage. Aucun doute, un arcus entoure le bord de l'orage et celui-ci promet d'être remarquablement turbulent avec des griffes nuageuses très développés. Panorama de 4 photos verticales à 20h31.

30 avril 2007 - 20h31 - Orage Violent

Cet orage promet de grandes choses. Je commence d'ailleurs à entendre les grondements du tonnerre, ainsi que parfois quelques flashs intranuageux en son sein. Mais je suis encore loin de me douter du meilleur que je développe dans la prochaine partie.