PHOTOS

1. Bourgeonnement

Introduction

Cette séquence débute en fait dans la soirée du 26 juillet 2005. Un ciel typique d'été, rempli d'altocumulus aux variétés et espèces disparates, et illuminées d'une multitude de couleurs. Photo prise depuis Trélazé le 26 juillet 2005 à 21h13.

26 juillet 2005 - 21h13 - Altocumulus

Après une période de fortes chaleurs anticycloniques sans nuages, la présence de ces altocumulus même sans protubérances en tourelles sur leur dessus, peut être pris comme un signe d'orages dans les jours suivants. Cela ne marche pas toujours, car ce type de signe ne dit pas toujours là où cela va frapper. C'est ce que nous allons voir les jours suivants.

Nuages Cumuliformes

Le lendemain, 27 juillet, tout laisse penser que j'aurais de l'orage dans les heures suivantes. Cette photo prise vers 17h51 est le premier cumulus congestus de la journée que j'observe, après une série de cumulus plus petits (humilis - mediocris) quelques heures avant, circonscrits vers les forêts de l'Est Anjou et de la Touraine.

27 juillet 2005 - 17h51 - Cumulus

Qu'elle est la petite forme perpendiculaire en "tube" sur le coté droit du cumulus ? Je vous laisse l'interpréter à votre guise si vous êtes spécialiste. Simple lambeaux de nuage (peut être), tuba (je ne sais pas), horse shoe vortex (pourquoi pas), autre nuage parasite (sans doute) ? Zoom de la photo précédente en couleurs Sépia :

27 juillet 2005 - 17h51 - Cumulus Zoom Forme Tube

Les cumulus sont moyennement loin (20 à 30 km pas plus), mais le soleil est haut dans le ciel et diffuse un rayonnement d'un bleu brumeux près du sol, rendant l'observation de ceux-ci peu aisé. En effet la chaleur estivale persiste. 18h10 :

27 juillet 2005 - 18h10 - Cumulus

A partir de 18h20, le soleil déclinant comme toujours permet aux observateurs de nuages, de les apprécier à leur juste valeur. De nouvelles couleurs commencent à apparaître sur leur pourtour éclatant. Les cumulus se forment aussi de plus en plus proche de moi comme ces 2 mediocris au premier plan.

27 juillet 2005 - 18h20 - Cumulus

Petit mediocris deviendra grand. 35 minutes plus tard (18h54) un des 2 a disparu comme aspiré au profit du second cumulus qui atteint même l'espèce congestus. La plupart des mediocris ont disparu d'ailleurs au profit de congestus. Comme souvent 17/19h l'été sont les heures les plus chaudes (à 19h, il fait 29.2°C à Angers et 30.5°c à Tours), et souvent le moment où les cumulus diurnes de chaleur commencent à prendre de l'altitude.

27 juillet 2005 - 18h54 - Cumulus

Vers 19h la chaleur humide qui recouvre la basse atmosphère (humidex de 36.9 à Angers) commence à se matérialiser en brume rosée qui rayonne au-dessus du sol. Le congestus au fond à droite de la photo près du Nord Touraine commence même à déverser son averse de soirée. Il ne serait pas impossible même d'y entendre 1 coup de tonnerre ou 2, mais sans doute guère plus compte tenu du caractère monocellulaire faible de celui-ci.

27 juillet 2005 - 19h00 - Cumulus

Un petit zoom pour en apprécier l'aspect en chou-fleur à 19h01. Ce type d'orage de marais barométrique avec forte chaleur humide est tout à fait typique d'une situation d'atmosphère instable sans dynamique d'altitude. Les cumulus grossissent anarchiquement et de façon très cumuliformes mais montent difficilement pendant longtemps sans parfois y parvenir et peuvent disparaître très rapidement, comme si le moindre souffle de vent faisait déstabiliser tout l'édifice d'un seul coup. Seul les zones humide comme la forêt de Touraine permettent d'apporter une saturation suffisante en humidité pour que le processus de convection instable s'enclenche.

27 juillet 2005 - 19h01 - Cumulus

A 19h06 je reprend une photo du même nuage, il peine difficilement à dépasser le stade cumulus congestus pour atteindre le genre cumulonimbus. Une averse déjà s'abat sous lui et comme cela arrive fréquemment sur monocellulaire stationnaire, celle-ci risque à tout moment de couper l'ascendance chaude et mettre un terme à son existence, malgré son aspect trompeur très cumuliforme.

27 juillet 2005 - 19h06 - Cumulus

19h08. Il manque à vrai dire peu de chose pour qu'on le qualifie de cumulonimbus calvus. Il faudrait simplement qu'il grandisse encore un peu en hauteur. Ce n'est pourtant pas la réserve de tourelles convectives sur tout son pourtour qui dira le contraire.

27 juillet 2005 - 19h08 - Cumulus

A 19h10, il grossit encore d'un cran en formant une sorte de bourreler en champignon cumuliforme. Je me demande si je peux maintenant l'appeler cumulonimbus malgré l'absence de zone plus diffuse sur son sommet.

27 juillet 2005 - 19h10 - Cumulus

Mais cette forme est de courte durée et à 19h15 il commence à s'éloigner de moi. Je constate alors autour que mise à part quelques petits cumulus résiduels au premier plan, le ciel de cumulus à laisser la place à un beau ciel bleu azur. Je crois de moins en moins que l'orage sera présent ce soir.

27 juillet 2005 - 19h15 - Cumulus

Une dernière photo avant de me résiliez à l'admettre. Visible à moyenne distance seuls subsistent à 19h20 ces deux cumulus congestus encore en phase ascendante, mais peu enclin à engendrer un processus complet de convection. Je me résigne à l'admettre, il n'y aura pas d'orages ce soir sur Angers.

27 juillet 2005 - 19h20 - Cumulus

Orages Lointains

Mais au loin c'est une autre affaire. Parfaitement visible grâce à la limpidité du ciel couchant et malgré sa distance respectable d'environ 200 à 250 km à vol d'oiseau, un magnifique système orageux multicellulaire rétrograde fait son apparition dans l'horizon lointain.

27 juillet 2005 - 19h15 - Orage Multicellulaire Lointain

Le soleil rasant illumine de couleurs vives le haut de plusieurs cellules orageuses. Celui de droite, le plus récent est en pleine phase d'ascendance. Les cellules situées sur le flan sud de cette ligne multicellulaire (droite photo), naissent plus rapidement que l'ensemble du système vers le Nord (à gauche). La cellule du milieu est en phase mature avec son panache d'enclume et la plus ancienne à gauche (vers le Nord) où il ne reste plus qu'un filament de cirrus cumulonimbogénitus ainsi que quelques gros cumulus congestus également prometteurs.

27 juillet 2005 - 20h19 - Orage Multicellulaire Lointain

C'est ainsi que me dis que je n'ai pas eu de chance niveau orage. Je finis même par me désintéresser totalement du sujet pour la soirée. L'été n'est pas que propice à l'orage ;-)

Le lendemain midi pourtant un moment magique m'attend, mais je ne le sais pas encore. Voir la suite, Partie 2. (Astuce, cliquez sur la signature en bas de page du site, pour revenir automatiquement au menu du haut).