PHOTOS

4. Mini-Supercellules

Monocellulaire Suspect

Une fois les orages prcédent s'éloignant de moi vers 18h30, je décide d’arrêter de les poursuivre et de rester sur place. En effet, loin derrière moi, une cellule unique et isolée attire mon attention.

Photo de 18h49, prise de l’autre côté cette fois vers l’Ouest.

Monocellulaire

Le radar n’indique presque rien, mais la convection ascendante semble très profonde.

Photo de 19h02 de la même cellule qui se rapproche de moi. Je trouve ce monocellulaire très suspect, avec une tour convective très cisaillé. L’enclume se perd très loin et certaines formes au niveau de la base semblent vouloir s’enrouler sur elles-mêmes.

Monocellulaire

Potentiel Supercellulaire

Très vite un autre monocellulaire (presque invisible sur le radar) encore plus suspect pointe le bout de son nez.

Photo verticale de 19h20. Notez comment l’enclume très cumuliforme est rejeté loin vers l’avant.

Mini-Supercellule

19h28. Le côté gauche de la base très atypique de ce pseudo-monocellulaire me passe juste au-dessus. Seules quelques gouttes tombent. Panorama de 3 photos verticales (ce panorama a été difficile à réaliser) :

Mini-Supercellule

Notez entre les 5 photos de cette cellule comment la base semble tourner autour de la colonne ascendante. La vidéo montre clairement une rotation de la colonne ascendante principale. Le mot est lâché. Supercellule ? Dans ce cas Low Precipitation (LP) et/ou Low Topped (LT). Une expertise plus approfondie serait nécéssaire, ce type de mini-supercellule de petite dimension étant très particulière et la transition entre une simple amorce et un véritable cas authentique très difficile à appréhender. Sinon il s’agira d’une forme transitoire fortement cisaillé entre un monocellulaire cyclique à pulsation et un petit multicellulaire de type cluster. Bref une petite cellule assez transitoire et qui a le potentiel pour devenir un orage bien plus costaud. Mais le manque d'énergie ambiant l'empéche d'exploiter son plein potentiel.

19h30. Panorama de 3 photos verticales. La base étrange me passe vraiment au-dessus.

Mini-Supercellule

19h34. La cellule s’éloigne maintenant de moi. Panorama de 4 photos verticales. La perspective est un peu faussée sur ce panorama difficile à réaliser, n’ayant pas d’autre choix que d’utiliser une projection Mercator, elle est un peu écrasée en hauteur par rapport à la réalité :

Mini-Supercellule

19h45. Un dernier panorama de 2 photos de cette cellule très étrange. On constate que le panache de la centrale nucléaire de Chinon semble directement aspiré dans l’orage. Notez également tout à droite de l’image des petits pileus situés inhabituellement bas, juste au-dessus du bout de la cellule :

Mini-Supercellule

19h57. Enfin une dernière photo d’une autre cellule aux formes laminaires ou lenticulaires, mais qui ne donnera rien. Il y a en effet de moins en moins d'énergie disponible pour former des orages en ce début de soirée.

Nuage Laminaire

Il est temps de rentrer. Moi qui raffole des arcus et structures orageuses atypiques, ce fut donc une très bonne chasse. D'ailleurs d’autres cellules suspectes ont été repérées par d’autres chasseurs dans la Vienne plus tôt dans l’après-midi, dont une amorce supercellulaire beaucoup plus pluvieuse que mes petites cellules.

Vidéo Récapitulative

Voilà en bonus une vidéo résumant ces 2 chasses aux orages dans le Centre-Ouest du 26 et du 30 mai 2012 :

La rotation de la possible supercellule LP/LT est visible à partir de 5mn30.